Recherche

Emploi international: Économiste de Recherche Supérieur

Emploi international: Économiste de Recherche Supérieur.
Date de clôture: 09/09/2018
Pays: Côte d’Ivoire
L’Économiste de recherche supérieur fait partie de l’équipe d’ECMR.2 et devra réaliser, à la fois des évaluations ADOA des opérations de prêt de la Banque, et des activités de recherche liées aux High 5. Le candidat devrait notamment jouer un rôle important dans des opérations de prêt impliquant des intermédiaires financiers.

Critères de sélection

1.  Être titulaire d’au moins un Master2 /DESS/DEA en finance ou une discipline connexe pertinente ; être titulaire d’un doctorat serait un atout.

2.  Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle combinant recherche et riche exposition aux opérations notamment dans le domaine de la conception et de l’évaluation d’opérations pertinentes pour les High 5, y compris les domaines suivants : infrastructures et notamment l’énergie, l’agriculture, le développement du secteur privé, les organisations industrielles et les secteurs sociaux, l’analyse de projets et/ou le suivi et l’évaluation. Un minimum de 3 années d’expérience professionnelle couvrant les intermédiaires financiers et les questions de développement / inclusion dans le secteur financier est nécessaire.

3.  Aptitude avérée à diriger et à produire des travaux de recherche sur les politiques de développement et l’analyse des conditions économiques qui sont pertinentes pour les High 5 (domaines prioritaires de la Banque) avec une liste de publication solide dans les revues internationales, les documents de travail, les chapitres de livres.

4.  Bonnes connaissances et expérience dans l’utilisation des méthodes statistiques et économétriques dans l’évaluation de projets, le financement et la recherche en économie du développement.

5.  Capacité à comprendre et à identifier les résultats en matière de développement attendus des projets sectoriels réels.

6.  Avoir des compétences avérées en rédaction et préparation de documents et de notes d’orientation, de discours en vue de la prise de décision.

7.  Avoir la capacité de communiquer et de rédiger efficacement en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

8.     Avoir de bonnes compétences en communication et une bonne aptitude à travailler en équipe  et sur plusieurs projets en parallèle avec des délais serrés.