Immigrer et travailler à Singapour, voici les principaux permis de travail

Immigrer et travailler à Singapour, voici les principaux permis de travail. Le Singapour accueille de nombreux travailleurs étrangers. Pour s’y rendre, les professionnels ont besoin d’un visa de travail pour travailler en toute légalité. Il en existe plusieurs, qui s’attribuent selon le degré de qualifications, le secteur d’activité, le niveau de salaire, entre autres.

Immigrer et travailler à Singapour : les principaux permis de travail

Le Singapour dispose de divers permis de travail accordés aux professionnels étrangers selon différents critères. Il en existe plusieurs. Mais ici, nous vous présentons les 6 principaux.

  1. L’employment pass : pour les professionnels hautement qualifiés comme les cadres d’entreprise, les spécialistes, les managers. Il permet au détenteur d’immigrer à Singapour avec sa petite famille. L’Obtention de ce type de visa exige un salaire mensuel de 5 000 $. Il passe à 9 000 $ pour les personnes âgées de plus de 40 ans.
  2. L’employment pass S : il s’adresse aux professionnels moyennement qualifiés. Ce permis offre les mêmes avantages que le précédent. Mais les conditions d’obtention diffèrent de celui-ci. Le salaire mensuelle exigé est compris entre 2 500 et 5 000 $.
  3. Le work permit : attribué aux étrangers dont les salaires ne dépassent pas 1 800 $. Pour l’obtenir, il faut avoir des compétences spécifiques recherchées à Singapour.
  4. Employment pass egibility certificate : pour les étrangers qui peuvent rester sur le territoire singapourien pendant une année. Il leur permet notamment de trouver du travail. Le détenteur est contraint de quitter le pays à l’expiration du visa.
  5. L’entrepass : visa attribué aux personnes désireuses de monter une entreprise à Singapour.
  6. Personalised Employment pass : accordé aux étrangers qui vivent déjà à Singapour, exerçant en tant que manager. Sa validité est de 5 ans, non-renouvelables.

Obtenir un permis de travail singapourien

Les démarches pour l’obtention d’un permis de travail diffèrent selon la catégorie. Par exemple, pour l’employment pass, il faut présenter la preuve d’un contrat de travail singapourien notifiant le salaire mensuel. Pour l’entrepass, l’entrepreneur devra prouver sa capacité à créer de la richesse à Singapour.



 

We respect your email privacy